Centre de formation à distance, expert des métiers du médico-social

Le métier de médiateur social accès aux droits et services

social mediator

La vie en société n’est jamais à l’abri d’oppositions entre plusieurs personnes d’une entreprise ou autre… Si certains d’entre eux sont faciles à gérer, d’autres nécessitent l’intervention d’un professionnel tel qu’un médiateur social. Apparue à la fin des années 1990, la médiation sociale a pris de plus en plus d’ampleur, et est malgré tout peu connue du public. Voici tout ce que vous devez savoir sur le métier de médiateur social accès aux droits et services :

En quoi consiste le rôle de médiateur/ trice social(e) ?

Le métier du médiateur social

Les médiateurs sociaux d’accès aux droits et aux services contribuent à entretenir et à faciliter les relations sociales et à créer la bienveillance par une médiation ouverte au public.

Elle facilite l’accès aux services et aux droits, supprime les malentendus entre les personnes et les agences ou organisations et résout les conflits. Sa connaissance du territoire d’intervention et ses liens avec les structures existantes contribuent à la mise en place de services conformes aux besoins des publics et à l’évolution de la société. Il accueille ou se rend auprès des personnes en recherche d’informations, en difficulté ou en situation de rupture sociale

Par un processus d’écoute active et d’explication des normes, des règles, des attitudes et des conséquences sociales des comportements, il favorise l’émergence de solutions universellement acceptables.

Les missions du médiateur social

Pour éviter ou résoudre les conflits dans son domaine d’intervention, le médiateur social doit remplir un certain nombre de tâches. Mais pour réussir, il doit agir sur la base de la stratégie qu’il a déterminée à l’avance. Ainsi, les missions du médiateur social sont :

  • Établir un plan de réconciliation sociale sur un lieu donné
  • Rétablir le dialogue et établir une médiation entre les parties en conflit
  • Apaiser le stress et trouver la bonne solution
  • Répéter différentes règles de conduite pour éviter la création de conflits
  • Responsable de l’accueil des citoyens qui se sentent ou sont en situation de vulnérabilité
  • Contribuer à la mise en place du réseau de reporters à construire pour mener à bien des projets sociaux
  • Aider les voisins à s’entendre et simplifier les relations

Les compétences

Compte tenu de la complexité des fonctions de ce métier, plusieurs qualités sont nécessaires. En effet, le médiateur social doit être très attentif, car il doit écouter les avis et les attentes des parties en conflit. Le médiateur doit aussi être très bon communiquant. En d’autres termes, il doit savoir converser tout en étant efficace. Il convient de noter que les conversations sont basées sur la médiation sociale.

De plus, exercer le métier de médiateur social demande un grand sens de l’observation. Il en va de même pour une connaissance irréprochable des techniques de prévention des conflits. Ce professionnel doit vraiment identifier les situations propices aux litiges et y réagir rapidement. Pour réaliser facilement leur travail, les techniciens sociaux doivent apprécier le contact humain.Il doit aussi être apte au travail en équipe.

Comment devenir médiateur social ?

Si vous souhaitez devenir médiateur social, il existe un large choix possible et envisageable pour devenir technicien social. Découvrez la formation en ligne TP MSADS chez Formadom Learning !

Quelles sont les formations envisageables et les débouchés ?

Plusieurs formations existent allant du niveau CAP jusqu’au bac + 5. En voici quelques exemples :

Formations de niveau CAP :

  • CAP APM ou agent de prévention et de médiation
  • Titre professionnel AMIS (agent de médiation, information et services).
  • Certificat professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport, mention animateur d’activité et de vie quotidienne

Formations de niveau BAC :

  • Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et des sports (spécialité animateur) ou BPJEPS
  • Bac pro AEPA (animation enfance et personnes âgées)
  • Titre professionnel de technicien médiation service…

Formation de niveau bac + 2 : DEUST métier de la cohésion sociale.

Formations de niveau bac + 3 :

  • Licence professionnelle intervention sociale en insertion et réinsertion sociale et professionnelle dans le parcours médiateur socio-économique
  • Licence professionnelle intervention sociale en accompagnement des publics spécifiques dans le parcours jeunesse en difficulté
  • BUT carrières sociales (CS)
  • BUT carrières juridiques (CJ)…
  • Formation de niveau bac + 5 : master pro en analyse et conception de l’intervention sociale.

Les débouchés possibles

Après avoir été formés, les médiateurs sociaux peuvent facilement trouver un emploi et commencer à acquérir de l’expérience. Après quelques années, il peut grandir et devenir coordinateur de la médiation. Il peut intervenir dans l’enseignement et la formation des apprentis médiateurs. Et enfin, le médiateur social peut devenir responsable de structure. Il peut également réussir le concours de classe A pour entrer dans la fonction publique.

Quelle est la rémunération ?

Le médiateur social peut prétendre à un salaire dépend forcément de plusieurs critères (son statut, de sa fonction, de son employeur, de son diplôme et de son ancienneté). Ainsi, la rémunération du médiateur social varie entre SMIC et 1 650 euros par mois.
Et si ce dernier est un agent de l’État, il est un fonctionnaire de catégorie C ou B. Son salaire dépend alors de l’évolution de sa carrière fixée par la grille indiciaire.

 

Si vous hésitez encore à vous lancer dans l’aventure de la médiation sociale et que vous souhaitez faire le point sur votre projet, n’hésitez pas à demander à être rappelé par l’un de nos conseillers.

Titre professionnel de médiateur(trice) social(e) accès aux droits et services

Le (la) médiateur (trice) social(e) accès aux droits et services intervient sur un territoire géographique et/ou défini par une problématique sociale identifiée. Ses activités se composent autour d’un travail d’accueil, d’information, d’orientation, d’accompagnement à la médiation sociale.

Titre professionnel d’Assistant(e) de Vie aux Familles

Aussi connu sous le nom d’auxiliaire de vie, le TP ADVF permet d’exercer des emplois le plus souvent au domicile des particuliers mais aussi en EHPAD et en crèche. Il est reconnu par les professionnels pour son caractère opérationnel et sa polyvalence vis-à-vis des publics variés : enfants, familles, personnes âgées, personnes en situation de handicap.

Titre professionnel Agent de Service Médico-social

Plus connu sous le nom d’Agent de Service Hospitalier (ASH), ce diplôme a été remplacé par le Titre Professionnel ASMS. Il signifie Agent(e) de Service Médico-Social et reprend les bases fondamentales de l’agent(e) de service hospitalier (ASH) avec quelques modifications.

Certificat complémentaire de spécialisation handicap

Le certificat de spécialisation en Handicap (CCS) est une formation complémentaire de 50 heures au Titre Professionnel d’Assistant de Vie aux Familles inscrit au RNCP et de niveau 3 (niveau BEP/ CAP).

Vous voulez en savoir plus sur l'une de nos formations ?